Accéder au contenu principal

Zeitoun, Dave Eggers

Il faut absolument que je vous parle de Zeitoun, ce récit de l’écrivain américain Dave Eggers car il m’a bouleversée. J’en avais entendu parler dans l’émission de radio Le Masque et la plume où Nelly Kaprièlian l’avait conseillé. L’envie de le lire m’était restée, du coup j’ai été super contente de le trouver à la bibliothèque de l’Alcazar.

Zeitoun de Dave Eggers

Partir ou rester pendant l’ouragan Katrina

Le récit de Dave Eggers retrace l’histoire vraie arrivée pendant l’ouragan Katrina (2005) à Abdulrahman Zeitoun, citoyen américain d’origine syrienne vivant à La Nouvelle-Orléans, entrepreneur dans le bâtiment reconnu et respecté dans sa ville. À l’annonce de l’arrivée de l’ouragan, sa femme et leurs enfants évacuent la ville, mais lui décide de rester. Il se sent investi d’une mission : « il pensait avoir été appelé à rester, que Dieu savait qu’il saurait être utile s’il ne partait pas. » Après que les digues ont cédé, il protège et répare sa maison, « un foyer méritait qu’on se batte pour lui » et vient en aide à ses concitoyens coincés sur leurs toits. Sa femme le supplie de quitter la ville décrite dans les médias comme un « nouveau Far West », mais Zeitoun est un homme obstiné et il refuse de partir. Ses forces sont décuplées, il navigue à bord de son kayak dans les rues inondées : « en un sens, c’était un nouveau monde, un monde inexploré. »

Le récit d'un scandale politique et judiciaire

Mais petit à petit, la dimension apocalyptique de la catastrophe lui fait entrevoir le danger qui guette. Dans un environnement métamorphosé par la catastrophe naturelle, il assiste à des scènes extraordinaires (les chevaux blancs en liberté) et à la révélation de la bravoure de certains voisins. Mais il observe aussi les hommes de la Garde nationale passer à côté d’hommes en péril sans leur porter secours. La vision d’un cadavre flottant le convainc tout à fait de quitter la ville. C’est à ce moment précis qu’une deuxième catastrophe se produit, plus intime et plus dévastatrice. Je ne peux rien vous dire de plus sans désamorcer le suspense incroyable que Dave Eggers installe dans son récit. Sachez seulement qu’il y dévoile un scandale politique et judiciaire effrayant. Que pendant les semaines qui ont suivi le passage de Katrina, la paranoïa des autorités et des militaires a atteint un tel degré d’absurdité que des hommes innocents ont été littéralement brisés. 

Dave Eggers et la collecte de témoignages  

Derrière Zeitoun de Dave Eggers, il y a un véritable projet éditorial. À la base, Dave Eggers est le fondateur de la structure éditoriale McSweeney’s pour laquelle il a créé la collection Voices of witness (« Les Voix du témoignage ») qui recueille les récits oraux de personnes « durement frappées par l’injustice sociale contemporaine ». Après le passage de Katrina, lui et d’autres sont partis écouter les habitants de la région raconter la catastrophe. La collecte a abouti à l’édition du livre Voices from the storm, dans lequel figurait l’histoire des Zeitoun. En la découvrant, Dave Eggers a décidé d’y consacrer un livre entier. Il est retourné les écouter et a entrepris des recherches. Au final, Zeitoun est un récit passionnant se situant entre le témoignage, le reportage, le journal et le portrait d’un homme, dont la jeunesse syrienne est racontée en parallèle aux événements liés à l’ouragan. Un texte qui a valeur de réparation, si tant est que l’atteinte à la dignité humaine puisse être réparée, et de dénonciation d’un système devenu fou, qui s’est retourné contre les individus qu’il était censé protéger. Une lecture coup de poing, bouleversante…

Commentaires

Anonyme a dit…
J'ai été captivée par le lecture de livre, du début à la fin. C'est passionnant et on apprend beaucoup de choses sur ce qui c'est passé avant, pendant et après Katrina. C'est palpitant et ça se lit très facilement. A lire donc !
Oui ! A la fois palpitant et documentaire, un mélange parfaitement maîtrisé par l'auteur ! Maintenant j'ai bien envie de découvrir ses autres livres... Merci pour l'avis :)

Articles les plus consultés du mois

Umami, Laïa Jufresa

Umami de l'écrivaine mexicaine Laïa Jufresa fait partie de ces livres qu’on n’a pas envie de finir, tant ses personnages sont attachants. Ce livre, je savais depuis un moment que je le lirais, car je suis l’actualité de son auteure sur les réseaux sociaux. Alors quand je suis tombée sur l’édition de poche d’Umami en librairie, je n’ai pas hésité.

Entretien avec Étienne Chaize, l'auteur d'Helios

Le magnifique Helios d’Étienne Chaize a été publié par les éditions 2024, une maison d'édition spécialisée dans la bande dessinée et les livres illustrés.

DIY : mon carnet de notes en reliure japonaise

Aujourd’hui, travaux pratiques pour changer ! Parce qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même et parce que c’est plus beau, moins cher et écolo, j’ai fabriqué mon carnet de p’tites notes. Tout a commencé avec l’atelier de reliure japonaise proposé par L’atelier du tilde au festival CoLibris, puis je suis allée au salon de la micro-édition et du multiple à La Friche et j’y ai vu des carnets reliés à la japonaise réalisés avec tout un tas de papiers récupérés. Enfin, Valentine-spécialiste-de-l’art-du-papier m’a mis entre les mains un livre magnifique sur le sujet. Bref ! Tout ceci a attisé mon envie de do it myself mon carnet de notes.