Accéder au contenu principal

L'Atlas-monstre de Tom Henni (waaw/Fotokino)



Samedi matin, d’humeur créative et participative, je me suis rendue au waaw, qui accueillait Tom Henni, graphiste et illustrateur en résidence à Fotokino, venu présenter son projet d’Atlas-monstre. Le waaw (dont je vous avais parlé ici), c’est un café-restaurant chaleureux où l’on trouve toute l’info sur l’actualité culturelle et un site internet avec moteur de recherche de sorties. Ce samedi donc, quand je suis arrivée, il faisait bien chaud à l’intérieur, les gens étaient attablés, un crayon dans une main, une tasse de café dans l’autre, en pleine activité, ça papotait, ça circulait, Tom Henni était en train d’écrire quelque chose à l’envers sur une vitre du bar. Tout ce petit monde participait au lancement de l’Atlas-monstre.

Une partie de l'Atlas-monstre 

Installée à une table, j’ai moi aussi tenté de répondre à la question posée par l’artiste aux participants : « Quoi faire à Marseille ? ». Une fois les idées en tête, encore fallait-il essayer d’imaginer un support sur lequel les intégrer. Pour ce faire, Tom Henni avait conçu deux maquettes : sur la maquette « préparée », servant de modèle, quelques espaces vides laissés pouvaient être remplis alors que sur la maquette vierge, seule une trame de fond était proposée, délimitant des espaces pouvant représenter un flyer ou une affiche (on pouvait donner différentes échelles à ces miniatures de gabarits). A chacun sa participation : organiser du contenu ou jouer avec le volume des feuilles pour en faire des supports de communications.

Toutes les formes de supports imaginées par Tom Henni

Une maquette à remplir, découper, enrouler, plier pour concevoir un flyer

Présenté comme une installation participative, une  aventure éditoriale et une documentation vivante, l’Atlas-monstre va durer pendant tout Marseille 2013. Source d’inspiration pour les supports de communication des dix expositions proposées par Fotokino en 2013 et ressources créées par les marseillais sur leur ville. A la fois œuvre collective et support de diffusion permettant l’appropriation du discours prescriptif par le public lui-même.  Au début, j’ai eu un peu de mal à comprendre quelle unité allait pouvoir garder cette somme de documents fragmentaires et « volatiles » (car s’il n’est plus « consultable » il n’est plus un document, seulement une installation). Je me demande quelle forme donnera l’artiste à l’Atlas-monstre, qui vivra verra ! Quoiqu’il en soit, pour le moment tous les mini-flyers sont rassemblés au waaw et chacun peut continuer à y contribuer jusqu’au 22 décembre. Je vous conseille d’y aller, je me suis personnellement beaucoup amusée ! Ensuite Tom Henni le récupérera pour continuer sa collecte.

fabrication de flyers en tout genre

Jeu sur les cases de la maquette

Quelques mots sur Fotokino et sa manifestation annuelle Laterna Magica (en décembre !). Allez consultez leur très beau site (une « fotokinothèque » consultable en ligne). Fotokino est un lieu de création et de diffusion autour des images fixes et mobiles (arts graphiques, photographie, peinture, illustration, cinéma, création vidéo ou sonore). Autrement dit, l’organisation accueille des artistes et expose leurs travaux au public, auquel elle propose des ateliers (notamment aux enfants). Fotokino édite également des ouvrages, des cartes, des affiches ainsi que des sérigraphies en collaboration avec l’atelier Nicole Crême. Pour résumer, Laterna Magica, c’est maintenant que ça se passe ! Expositions à la librairie Le Lièvre de Mars et au Studio Fotokino, projections à La Criée et aux Variétés, etc. Vous serez séduits par le programme de cette dixième édition conçue comme le prologue de Laterna Magica 2013, qui s’étendra sur toute l’année prochaine. Une très bonne nouvelle !

Quoi faire à Marseille ? Dessiner !

Ma contribution

Commentaires

Articles les plus consultés du mois

Umami, Laïa Jufresa

Umami de l'écrivaine mexicaine Laïa Jufresa fait partie de ces livres qu’on n’a pas envie de finir, tant ses personnages sont attachants. Ce livre, je savais depuis un moment que je le lirais, car je suis l’actualité de son auteure sur les réseaux sociaux. Alors quand je suis tombée sur l’édition de poche d’Umami en librairie, je n’ai pas hésité.

Entretien avec Étienne Chaize, l'auteur d'Helios

Le magnifique Helios d’Étienne Chaize a été publié par les éditions 2024, une maison d'édition spécialisée dans la bande dessinée et les livres illustrés.

DIY : mon carnet de notes en reliure japonaise

Aujourd’hui, travaux pratiques pour changer ! Parce qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même et parce que c’est plus beau, moins cher et écolo, j’ai fabriqué mon carnet de p’tites notes. Tout a commencé avec l’atelier de reliure japonaise proposé par L’atelier du tilde au festival CoLibris, puis je suis allée au salon de la micro-édition et du multiple à La Friche et j’y ai vu des carnets reliés à la japonaise réalisés avec tout un tas de papiers récupérés. Enfin, Valentine-spécialiste-de-l’art-du-papier m’a mis entre les mains un livre magnifique sur le sujet. Bref ! Tout ceci a attisé mon envie de do it myself mon carnet de notes.