Accéder au contenu principal

Articles

Au revoir là-haut, de Pierre Lemaitre [De la survie dans l’après-Première Guerre]

Au revoir là-haut aura été un immense plaisir de lecture. Trois ans après son prix Goncourt, et dans la perspective de voir au cinéma son adaptation, je l’ai acheté à la (superbe) Librairie Passages, à Lyon, parce que sa couverture illustrée par le bédéiste Christian de Metter me plaisait particulièrement.


Un écrivain populaire De Pierre Lemaitre, j’avais entendu dire qu’il écrivait des romans populaires, et allez savoir pourquoi ça avait plutôt éveillé ma méfiance que ma curiosité. Sur cette question, l’écrivain a déclaré l’autre jour à la radio (émission Boomerang) : « le roman populaire est un roman qui n’exclut personne. » Ça ne mange pas de pain...  Une double intrigue Bref, mes tergiversations se sont vite envolées à la lecture des premières pages d’Au revoir là-haut. On est embarqué dans ce roman de l’après-Première Guerre mondiale aux côtés de deux anciens poilus - Albert Maillard et Édouard Péricourt - qui vont tenter de survivre à Paris, dans un pays où le sentiment national…
Articles récents

Le Jour d'avant, de Sorj Chalandon [Une intrigue rocambolesque sur fond de catastrophe minière]

Le Jour d’avant de Sorj Chalandon m’a désarçonnée. L’écrivain y aborde indirectement la catastrophe minière de Liévin, survenue le 27 décembre 1974, qui fit 42 victimes, mortes brûlées et étouffées par un coup de grisou dans un sillon. La sécurité était défaillante, mais à part un lampiste, aucun responsable ne fut inquiété. Cette injustice est le point de départ à partir duquel Sorj Chalandon construit son histoire. En filigrane, au-delà de la création romanesque, le texte nous questionne : quelle mémoire pour ces victimes et plus largement pour les ouvriers des différentes époques du charbonnage ? Comment a résonné un drame national de cette ampleur ? Qu’en reste-t-il 50 ans plus tard ?
Michel Delanet, victime collatérale du charbonnage C’est une intrigue assez rocambolesque que met en scène Sorj Chalandon dans Le Jour d’avant. Les amateurs de retournements de situation spectaculaires seront comblés. Car sur la toile de fond réelle évoquée plus haut, l’écrivain brode une histoire pa…

Inflammation, d'Éric Maneval [Un polar ésotérique palpitant]

Inflammation d’Éric Maneval (éditions La Manufacture de livres, 10/18) est un polar ésotérique palpitant et envoutant qui risque de vous tenir éveillé jusqu’à la dernière ligne.

Mercy Mary Patty, de Lola Lafon [un roman d'apprentissage féminin]

Mercy Mary Patty (Actes Sud) est un roman passionnant. Lola Lafon, comme dans son précédent roman, s’est penchée sur le destin d’une figure féminine marquante : Patricia Hearst, cette héritière d’une vieille famille californienne fortunée, kidnappée par un groupe révolutionnaire sur le campus de Berkeley en 1974, qui finit par embrasser la cause de ses ravisseurs et donc par se retourner contre son milieu. Une affaire sur laquelle JoanDidion livrait dans ses chroniques une analyse passionnante, à savoir que le choix de Patricia Hearst n’aurait pas procédé d’un « lavage de cerveau » ou d’un élan passionné, mais plutôt d’un choix de survie et d’adaptation à la nouvelle configuration qu’avait prise sa vie. Lola Lafon semble approuver cette théorie, tout en en examinant d’autres, en effet, la grande qualité de ce roman est d’inviter le lecteur à contourner les évidences, à critiquer les hypothèses, à nuancer les analyses, pour rejeter toute tentation de simplification. En d’autres termes …

Les Histoires de Franz, de Martin Winckler [Deuxième tome d'une saga familiale]

J’avais envie de lire Martin Winckler depuis un moment, l’homme m’intriguait (ancien médecin, défenseur de la cause féminine). La sortie des Histoires de Franz (éditions POL) a été l’occasion de tenter l’aventure.

Ces histoires qui arrivent, de Roberto Ferrucci [Sur les pas d'Antonio Tabucchi à Lisbonne]

Eh bien moi, aujourd’hui, j’ai voyagé avec Roberto Ferrucci à Lisbonne. Après un petit café avec mon amie Gessica de La Bibliothèque italienne, je me suis rendue à la librairie L’Odeur du temps où j’ai trouvé Ces histoires qui arrivent, le dernier livre de mon ami italien, publié par les éditions La Contre Allée. Une fois la Canebière remontée, puis le cours Franklin Roosevelt, je me suis installée sous les rayons de ce soleil de fin octobre qui pénétraient dans mon appartement et c’était parti. Direction Lisboa !

L'Amérique de Joan Didion [Les revers du rêve américain]

De Joan Didion, j’avais lu le fameux L’Année de la pensée magique, un témoignage bouleversant sur le deuil, et Maria avec ou sans rien, un beau roman mélancolique sur l’univers d’Hollywood. Ici, les chroniques de Joan Didion réunies dans L’Amérique par les éditions Grasset ont été extraites de plusieurs essais publiés aux États-Unis (Slouching towards Bethlehem, 1968 ; The White Album, 1979 ; After Henry, 1992), qui compilaient eux-mêmes des articles parus dans des magazines : The Saturday Evening Post, Life, Esquire, The New York Review of book, The New Yorker. Ces chroniques sont donc représentatives du travail journalistique de l’auteure et de son rôle de témoin des événements qui ont marqué la société américaine des années 60 aux années 80.

Joan Didion, une figure du Nouveau JournalismeLe Nouveau Journalisme, qui a vu le jour dans les années 60 aux États-Unis, se caractérise par sa dimension narrative, sa subjectivité et son souffle littéraire. Joan Didion intègre par exemple son p…

Le silence même n’est plus à toi d'Asli Erdoğan [Chroniques de la Turquie actuelle]

Quand l’écrivaine turque Asli Erdoğan a été emprisonnée à l’été 2016, de nombreuses personnes se sont mobilisées en France pour réclamer sa libération. En effet, à la suite du coup d’État du 15 juillet 2016, Recep Tayyip Erdoğan a décidé que l’opposition politique n’aurait plus voix au chapitre. 148 journalistes se sont ainsi retrouvés en prison et de nombreux intellectuels furent privés d’exercer leur métier. Asli Erdoğan est accusée « d’appartenance à un groupe terroriste » car elle a écrit dans le journal kurde Özgur Gündem. Le recueil Le silence même n’est plus à toi publié par Actes Sud regroupe les chroniques incriminées.



La voix d’une démocrate dans un régime autocratiqueEn sa qualité d’écrivaine et de journaliste, Asli Erdoğan évoque dans ces chroniques la situation politique turque et notamment l’oppression du peuple kurde depuis la fin du cessez-le-feu en 2015. Un des textes les plus marquants est intitulé « Au pied du mur ». Y sont racontés les combats de rue pendant le coup…

La nuit qui n’a jamais porté le jour de Jorge Marchant Lazcano [Une amitié à Valparaiso en 1940]

Comment réagit un pauvre homme découvrant soudainement, par le biais du seul ami qu’il n’eut jamais, l’existence du mal absolu ? C’est sur cette idée que repose l’histoire racontée par l’écrivain chilien Jorge Marchant Lazcano dans La nuit qui n’a jamais porté le jour, un court roman paru au Chili en 1982.

Alger la Noire de Maurice Attia [Une plongée au cœur de 1962]

Dès la lecture du titre, Maurice Attia nous annonce la couleur, Alger la Noire est bien un polar. En 1962, dans une Alger à feu et à sang, les cadavres de deux jeunes gens, Estelle et Mouloud, sont retrouvés sur la plage de Padovani, ils ont été abattus et le crime semble signé par l’OAS. L’inspecteur Paco Martinez et son collègue Choukroun vont tenter de mener l’enquête...