Accéder au contenu principal

Histoires vraies, une bibliothèque numérique multilingue

En prélude au lancement de Marseille capitale européenne de la culture, le site du Monde publie du 1er au 12 janvier une sélection d’Histoires vraies collectées par l’écrivain François Beaune dans le cadre de son projet de bibliothèque numérique d’histoires vraies. Le Monde propose donc une histoire par jour, racontée par un habitant de la Méditerranée.
Histoires vraies de Méditerranée, les origines du projet

François Beaune, troubadour des temps modernes

La collecte de l’écrivain a commencé fin 2011 et continue en 2013. Troubadour des temps modernes, François Beaune est allé lui-même à la rencontre des gens, mais une communauté de collecteurs œuvre par ailleurs avec lui. On peut aussi déposer directement son histoire sur le site dédié, sous la forme d’un enregistrement sonore, d’un texte ou d’une vidéo. Le tout fera l’objet d’une publication aux éditions Verticales en octobre 2013, ainsi que de restitutions sous la forme de spectacles, de courts-métrages, d’enregistrements pour Arte Radio, etc.

Une bibliothèque numérique multilingue d’histoires vraies

Le projet est vaste et s’articule donc principalement autour du site Histoires Vraies, qui constitue le lieu de conservation et de consultation de ces histoires vraies racontées en 10 langues (anglais, arabe, berbère, catalan, espagnol, français, hébreu, grec, italien et turc). Aucun droit n’est attaché aux histoires, qui sont devenues un bien commun que chacun peut se réapproprier pour en faire une nouvelle création (les auteurs en sont néanmoins tenus au courant). Par ailleurs, le site est aussi un lieu d’écriture pour François Beaune, puisqu’il publie dans l’onglet « Entresort » des billets autour du projet ou des traductions d’enregistrements sonores.


Qu’est-ce qu’une histoire vraie ?

Le leitmotiv du projet de François Beaune est résumé par cette phrase qu’on peut lire sur son site : « Nous n’avons pas tous un roman à écrire, mais nous avons tous une histoire vraie à partager. » Puis il propose cette définition : « Une histoire vraie est une anecdote importante, qui fait sens dans notre mythologie personnelle, qu’on a envie de partager avec le reste du monde. » Celles qu’on lit sur le site sont parfois drôles, parfois émouvantes, intimes ou exceptionnelles. Le site est le média qui leur permet d’advenir, de leur donner une forme. Mais visiblement les textes ne sont pas retouchés et conservent pour certains l’oralité de la parole initiale. L’action de filtrage du site est réduite à une introduction ou à une traduction des histoires. 

De l’anecdote à la parabole 

À la lecture, les histoires vraies ont bien sûr toutes un caractère anecdotique et individuel, mais elles ont pourtant pour point commun d’avoir été racontées dans une entité géographique et d’être collectées pour être lues. François Beaune se saisit de ce matériau oral et éclaté, de la parole particulière de l’habitant et en devient le passeur. Certaines histoires vraies ont un souffle et une résonnance paraboliques, ou du moins exemplaires. L’écrivain expliquait dans un article de L’express : « Le genre de “l’histoire vraie”, surtout oral bien sûr, appartient à la tradition de la parabole. » Ainsi, ces histoires, en plus de proposer un concert de voix méditerranéennes, constituent aussi une ressource importante de matériau fictionnel pour tout type de créateurs.

Alors si vous avez une histoire à raconter, c’est le moment ou jamais… Et sinon, vous vous régalerez à la lecture ou à l’écoute de ces fameuses histoires vraies.

Commentaires

Articles les plus consultés du mois

La nuit qui n’a jamais porté le jour de Jorge Marchant Lazcano : une amitié à Valparaiso en 1940

Comment réagit un pauvre homme découvrant soudainement, par le biais du seul ami qu’il n’eut jamais, l’existence du mal absolu ? C’est sur cette idée que repose l’histoire racontée par l’écrivain chilien Jorge Marchant Lazcano dans La nuit qui n’a jamais porté le jour, un court roman paru au Chili en 1982.

Alger la Noire de Maurice Attia, une plongée au cœur de 1962

Dès la lecture du titre, Maurice Attia nous annonce la couleur, Alger la Noire est bien un polar. En 1962, dans une Alger à feu et à sang, les cadavres de deux jeunes gens, Estelle et Mouloud, sont retrouvés sur la plage de Padovani, ils ont été abattus et le crime semble signé par l’OAS. L’inspecteur Paco Martinez et son collègue Choukroun vont tenter de mener l’enquête...

Le silence même n’est plus à toi d'Asli Erdoğan : chroniques de la Turquie actuelle

Quand l’écrivaine turque Asli Erdoğan a été emprisonnée à l’été 2016, de nombreuses personnes se sont mobilisées en France pour réclamer sa libération. À la suite du coup d’État du 15 juillet 2016, Recep Tayyip Erdoğan a en effet décidé que l’opposition politique n’aurait plus voix au chapitre. 148 journalistes se sont ainsi retrouvés en prison et de nombreux intellectuels furent privés d’exercer leur métier. Asli Erdoğan est accusée « d’appartenance à un groupe terroriste » car elle a écrit dans le journal kurde Özgur Gündem. Le recueil Le silence même n’est plus à toi publié par Actes Sud regroupe les chroniques incriminées.



La voix d’une démocrate dans un régime autocratiqueEn sa qualité d’écrivaine et de journaliste, Asli Erdoğan évoque dans ces chroniques la situation politique turque et notamment l’oppression du peuple kurde depuis la fin du cessez-le-feu en 2015. Un des textes les plus marquants est intitulé « Au pied du mur ». Y sont racontés les combats de rue pendant le coup …