Accéder au contenu principal

Concours photo : les votes sont ouverts !

Pour fêter le premier anniversaire du blog Les P'tites Notes, nous vous avons proposé de participer à un concours photo sur le thème du livre. Vous avez été nombreux à participer, nous vous en remercions chaleureusement !

L'heure est venue de voter pour désigner la ou le vainqueur-e du concours ! Bien entendu, tout le monde peut voter ! Pour cela, vous n'avez qu'à indiquer pour quelle photo vous votez en commentaire, en bas de la page, en utilisant son numéro, avant le 1er mai 2013.

Petit rappel, l'auteur de la photo qui aura recueilli le plus de votes se verra offrir le dernier livre de Stephen King. Pour ne pas biaiser les votes, merci à chacun de ne choisir qu'une seule photo et de ne voter qu'une fois !!

Photo n°1
"Bibliothèque bleue"
par Valentine Laforêt



Photo n°2
"Gatsby et cie en voyage"
par Em Boscart


Photo n°3
par Pris LD


Photo 4
par Michel 



Photo 5
"Ma Collection Horreur"
par Baptiste



Photo 6
"Orgueil et préjugé" de Jane Austen. Une auteur unique en son genre pour un roman qui allie sentiments et critiques acerbes de la société anglaise du 19e siècle. Après moultes lectures, cette oeuvre m'émeut toujours autant tout en me faisant beaucoup rire ! La plume de Miss Austen est intelligente, sincère et implacable ! Roman incontournable et indémodable ! A prescrire d'urgence en cas de grosse baisse de moral !
par Le Chat de Chester



Photo 7
"Parme 2009"
par Jacqueline



Photo 8
"Le temps d'un voyage... mais léger"
par Virginie



Photo 9
par Candy



Photo 10
"Régime sec"
par Lou Dev



Photo 11
"Livre, liberté !"
par Alex



Photo 12
"Des fenêtres et des barreaux"
par JeanSeb



Photo 13
"Suspect"
par Typh Theyoung



Photo 14
"Voyage au Pays d'Oz"
par Julilllith



Merci pour vos votes et à bientôt pour l'annonce des résultats !! D'ici là, n'hésitez pas à vous balader sur le blog !

Commentaires

Melanie G a dit…
Je vote pour la 12 !!
Brunette a dit…
Je vote pour la 12 !
Cécile a dit…
la 12
Anonyme a dit…
Photo 10 :)
Anonyme a dit…
12!!
Bidibulina a dit…
La photo 12
Anonyme a dit…
12!
Anonyme a dit…
Vote pour la 12
Anonyme a dit…
12
Anonyme a dit…
Je vote pour la 12 !!!!
Anonyme a dit…
Je vote pour la 11
Anonyme a dit…
Je vote 12 ... !
Anonyme a dit…
la n°6
Anonyme a dit…
la 10!
Anonyme a dit…
La 6 of course!
Anonyme a dit…
La 6
Anonyme a dit…
je vote le 6
Anonyme a dit…
la 6
Anonyme a dit…
Je vote pour la 12 !!!
Anonyme a dit…
La 9
Anonyme a dit…
Je vote pour la photo n°3
Anonyme a dit…
je vote pour la 6
Juan.A a dit…
Je vote pour la 6
Anonyme a dit…
la 6 me plait
Julie Trevily a dit…
J'aime bien la 13 perso!
Anonyme a dit…
la 13!!!!
Anonyme a dit…
La 12.
Anonyme a dit…
la 12!
Anonyme a dit…
la 12 bien sur!!
Anonyme a dit…
La 12!!!!!!!!
Nessy a dit…
La 10 ! Régime sec par Lou Dev :-)
Anonyme a dit…
ET moi, c'est la 10 que je préfère! Jidji
Anonyme a dit…
C'est difficile de faire un choix, j'hésite entre 2 mais je vais voter pour la 13 ;)
Blandine a dit…
Pour moi la 2
Anonyme a dit…
la 9!!!!!
Anonyme a dit…
Je vote pour la 1
Anonyme a dit…
La photo 1 !
Anonyme a dit…
la 1
Dzahell a dit…
Bonjour, je vote pour la 7, elle me semble être la plus originale.
Anonyme a dit…
La 13 !

Articles les plus consultés du mois

La nuit qui n’a jamais porté le jour de Jorge Marchant Lazcano : une amitié à Valparaiso en 1940

Comment réagit un pauvre homme découvrant soudainement, par le biais du seul ami qu’il n’eut jamais, l’existence du mal absolu ? C’est sur cette idée que repose l’histoire racontée par l’écrivain chilien Jorge Marchant Lazcano dans La nuit qui n’a jamais porté le jour, un court roman paru au Chili en 1982.

Alger la Noire de Maurice Attia, une plongée au cœur de 1962

Dès la lecture du titre, Maurice Attia nous annonce la couleur, Alger la Noire est bien un polar. En 1962, dans une Alger à feu et à sang, les cadavres de deux jeunes gens, Estelle et Mouloud, sont retrouvés sur la plage de Padovani, ils ont été abattus et le crime semble signé par l’OAS. L’inspecteur Paco Martinez et son collègue Choukroun vont tenter de mener l’enquête...

Le silence même n’est plus à toi d'Asli Erdoğan : chroniques de la Turquie actuelle

Quand l’écrivaine turque Asli Erdoğan a été emprisonnée à l’été 2016, de nombreuses personnes se sont mobilisées en France pour réclamer sa libération. À la suite du coup d’État du 15 juillet 2016, Recep Tayyip Erdoğan a en effet décidé que l’opposition politique n’aurait plus voix au chapitre. 148 journalistes se sont ainsi retrouvés en prison et de nombreux intellectuels furent privés d’exercer leur métier. Asli Erdoğan est accusée « d’appartenance à un groupe terroriste » car elle a écrit dans le journal kurde Özgur Gündem. Le recueil Le silence même n’est plus à toi publié par Actes Sud regroupe les chroniques incriminées.



La voix d’une démocrate dans un régime autocratiqueEn sa qualité d’écrivaine et de journaliste, Asli Erdoğan évoque dans ces chroniques la situation politique turque et notamment l’oppression du peuple kurde depuis la fin du cessez-le-feu en 2015. Un des textes les plus marquants est intitulé « Au pied du mur ». Y sont racontés les combats de rue pendant le coup …