Accéder au contenu principal

Lettres Type, sélection et présentation de Jean-Baptiste Levée

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un livre dont le sujet est la typographie, Lettres Type. Dans mon billet sur le musée de l’imprimerie de Nantes, je vous avais déjà parlé de typographie, dans un sens plus large que celui abordé par ce livre. Il s’agissait des techniques de composition et d’impression à partir de caractères en relief. Alors que le sujet de Lettres Type (type = caractère en anglais) est davantage lié à l’art de créer des caractères et de savoir les utiliser.

Lettres Type paru chez Ypsilon éditeur

Des exemples de création typographique actuelle

Paru chez Ypsilon éditeur dans la collection « Bibliothèque typographique », Jean-Baptiste Levée nous présente dans Lettres Type 37 caractères ou « familles typographiques » conçus par des designers graphiques/typographes pour des commandes passées par des clients (maison d’édition, compagnie aérienne, site d’actualités, restaurant, parc régional, magazine tv, etc.). Le livre fait état de la création actuelle en matière de polices de caractères dans un cadre économique vivant. Il a aussi un côté documentaire, puisqu’on nous montre les brouillons et essais des typographes. 

Un art lié à l'histoire du livre

L’intention première de Lettres Type n’est pas didactique, mais de fait, la présentation des caractères dans leur contexte nous permet d’essayer de comprendre l’adéquation entre la forme des lettres et leur usage, car la typographie est un art de la pertinence ! On y apprend aussi qu’il existe un marché de la typographie destiné à l’écran (webfont) et un autre destiné à l’imprimé. Ou encore que ce travail artisanal se base sur la transmission de styles plus anciens, qui sont adaptés et même rénovés (« restauration numérique ») pour créer de nouvelles familles de caractères plus actuelles. Et l’on comprend alors combien la typographie est liée à l’histoire du livre.

Quand l’écriture devient graphique

Je crois que ce qui me plaît dans cet art du dessin des lettres, c’est le pouvoir qu’il a de doubler les lettres d’un langage symbolique secondaire, et de les rendre plus significatives. La typographie dote l’écriture de tout un univers de références graphiques à mobiliser autour d’une idée, c’est pourquoi il s’agit d’un art si complexe. Et aussi je crois qu’elle tend vers quelque chose de complètement mystérieux : donner de la matière et du corps au langage écrit pour tenter de combler le fossé existant entre le mot et la chose qu’il désigne. La typographie ne fait pas qu’orner le mot, elle lui donne aussi le relief qui convient le mieux pour parler de la chose évoquée… En fait la typographie est poétique ! 

L’Esp@ce Biblio-Média : la caverne d'Ali Baba de l'Alcazar

J’ai emprunté Lettres Type à l’Esp@ce Biblio-Média au troisième étage de la bibliothèque de l’Alcazar, qui est une véritable caverne d’Ali Baba pour qui s’intéresse au livre en général. Je vous conseille d’aller y flâner, vous y trouverez beaucoup de livres sur le sujet passionnant de la typographie.


Commentaires

Anonyme a dit…
Ça a l'air passionnant effectivement ! Merci pour cette trouvaille !
Merci c'est gentil !

Articles les plus consultés du mois

La nuit qui n’a jamais porté le jour de Jorge Marchant Lazcano : une amitié à Valparaiso en 1940

Comment réagit un pauvre homme découvrant soudainement, par le biais du seul ami qu’il n’eut jamais, l’existence du mal absolu ? C’est sur cette idée que repose l’histoire racontée par l’écrivain chilien Jorge Marchant Lazcano dans La nuit qui n’a jamais porté le jour, un court roman paru au Chili en 1982.

Alger la Noire de Maurice Attia, une plongée au cœur de 1962

Dès la lecture du titre, Maurice Attia nous annonce la couleur, Alger la Noire est bien un polar. En 1962, dans une Alger à feu et à sang, les cadavres de deux jeunes gens, Estelle et Mouloud, sont retrouvés sur la plage de Padovani, ils ont été abattus et le crime semble signé par l’OAS. L’inspecteur Paco Martinez et son collègue Choukroun vont tenter de mener l’enquête...

Le silence même n’est plus à toi d'Asli Erdoğan : chroniques de la Turquie actuelle

Quand l’écrivaine turque Asli Erdoğan a été emprisonnée à l’été 2016, de nombreuses personnes se sont mobilisées en France pour réclamer sa libération. À la suite du coup d’État du 15 juillet 2016, Recep Tayyip Erdoğan a en effet décidé que l’opposition politique n’aurait plus voix au chapitre. 148 journalistes se sont ainsi retrouvés en prison et de nombreux intellectuels furent privés d’exercer leur métier. Asli Erdoğan est accusée « d’appartenance à un groupe terroriste » car elle a écrit dans le journal kurde Özgur Gündem. Le recueil Le silence même n’est plus à toi publié par Actes Sud regroupe les chroniques incriminées.



La voix d’une démocrate dans un régime autocratiqueEn sa qualité d’écrivaine et de journaliste, Asli Erdoğan évoque dans ces chroniques la situation politique turque et notamment l’oppression du peuple kurde depuis la fin du cessez-le-feu en 2015. Un des textes les plus marquants est intitulé « Au pied du mur ». Y sont racontés les combats de rue pendant le coup …