Accéder au contenu principal

La récitation du Chant 1 de l'Énéide de Virgile, Miloud Khétib

L’autre soir je suis allée écouter La Récitation du Chant 1 de l’Énéide au théâtre des Bernardines, un spectacle produit par la Compagnie du Singulier. L’Énéide de Virgile raconte la fuite d’Énée hors de Troie (après la guerre), ses errances en Méditerranée avant la fondation d’une nouvelle Troie dans le Latium, qui ne sera autre que Rome. Le Chant 1 débute avec la terrible tempête essuyée par Énée et sa flotte, la prophétie de Jupiter sur la réussite de son entreprise en Italie, puis l’arrivée à Carthage et le banquet organisé en son honneur par Didon, reine de la ville.

Miloud Khétib au théâtre des Bernardines à Marseille

L’aède et la muse

Sur scène, l’acteur Miloud Khétib interprète le Chant 1 en même temps qu’il le récite. Comme habité par le texte, il raconte les aventures du héros de Virgile, fait résonner en lui des vers vieux de plus de deux mille ans et c’est une grande émotion de l’entendre leur donner vie. Sur scène également, est présente une jeune femme (Sofy Jordan), qui tient entre ses mains le texte de L’Énéide. À la fois muse et gardienne des mots, sa présence est discrète. Car la performance de l’acteur réside également dans cet exercice de mémorisation, qu’il accomplit tel un aède ayant traversé les temps…

L’Énéide : une épopée antique

Dans les vers latins de Virgile, le monde antique nous apparaît dans toute sa poésie et son decorum un peu décadent : les rivages boisés, la mer impétueuse, les temples sacrés dans lesquels brûlent de l’encens, les corps recouverts d’onguents, les cheveux parfumés d’ambroisie, les banquets où les convives prennent place sur des lits brodés, les tentures magnifiques, les amphores remplies de vin, les carquois à l’épaule des déesses… Mais L’Énéide c’est aussi et surtout une épopée, avec des personnages ayant pour dessein de créer un nouveau royaume. Énée est tour à tour aidé par les dieux (Vénus) ou violemment rejeté par eux, car leur colère peut être terrible (Junon). Alors que les héros en appellent à la Bonne Foi ou à la Fortune, au dessus d’eux, les dieux sont les véritables metteurs en scène de leurs aventures.

Récitation du chant 1 de L'Énéide au théâtre

Virgile en numérique

Je me suis plongée dans la lecture de L’Énéide après avoir entendu Miloud Khétib réciter le Chant 1. Je faisais une recherche sur le site de la librairie Decitre pour voir si la traduction de Dominique Buisset dite par l’acteur était disponible en livre (elle ne l’est pas). Et je suis tombée en première page de recherche sur un ebook gratuit. Je l’ai donc téléchargé par curiosité et ouvert sur ma liseuse. La traduction est d’André Bellessort, et je la trouve très belle. Pour en revenir au spectacle, je crois qu’il est encore joué pendant quelques jours, courez-y !

L'Énéide de Virgile en numérique trouvé sur la librairie Decitre

Commentaires

Articles les plus consultés du mois

La nuit qui n’a jamais porté le jour de Jorge Marchant Lazcano : une amitié à Valparaiso en 1940

Comment réagit un pauvre homme découvrant soudainement, par le biais du seul ami qu’il n’eut jamais, l’existence du mal absolu ? C’est sur cette idée que repose l’histoire racontée par l’écrivain chilien Jorge Marchant Lazcano dans La nuit qui n’a jamais porté le jour, un court roman paru au Chili en 1982.

Alger la Noire de Maurice Attia, une plongée au cœur de 1962

Dès la lecture du titre, Maurice Attia nous annonce la couleur, Alger la Noire est bien un polar. En 1962, dans une Alger à feu et à sang, les cadavres de deux jeunes gens, Estelle et Mouloud, sont retrouvés sur la plage de Padovani, ils ont été abattus et le crime semble signé par l’OAS. L’inspecteur Paco Martinez et son collègue Choukroun vont tenter de mener l’enquête...

Le silence même n’est plus à toi d'Asli Erdoğan : chroniques de la Turquie actuelle

Quand l’écrivaine turque Asli Erdoğan a été emprisonnée à l’été 2016, de nombreuses personnes se sont mobilisées en France pour réclamer sa libération. À la suite du coup d’État du 15 juillet 2016, Recep Tayyip Erdoğan a en effet décidé que l’opposition politique n’aurait plus voix au chapitre. 148 journalistes se sont ainsi retrouvés en prison et de nombreux intellectuels furent privés d’exercer leur métier. Asli Erdoğan est accusée « d’appartenance à un groupe terroriste » car elle a écrit dans le journal kurde Özgur Gündem. Le recueil Le silence même n’est plus à toi publié par Actes Sud regroupe les chroniques incriminées.



La voix d’une démocrate dans un régime autocratiqueEn sa qualité d’écrivaine et de journaliste, Asli Erdoğan évoque dans ces chroniques la situation politique turque et notamment l’oppression du peuple kurde depuis la fin du cessez-le-feu en 2015. Un des textes les plus marquants est intitulé « Au pied du mur ». Y sont racontés les combats de rue pendant le coup …