Accéder au contenu principal

Diamant brut, Beth Ditto

Voici une nouvelle p'tite note de Vincent Laugier (membre du Cabinet des lecteurs de Peuple et Culture Marseille animé par Amandine Tamayo). Il nous parle ici de Diamant Brut, le récit de vie de Beth Ditto, la chanteuse du groupe de rock Gossip. Merci à lui ! 

La Girafe de la Canebière à Marseille
Je me suis glissé dans un livre et dans ses pages, mes yeux ont pris une couleur d'âme. Un livre trouvé dans une nuit, posé sur le sommet d'une poubelle à sac plastique transparent, celles qui ont une forme de filets à papillons, mais renversée pour recevoir le poids mort des choses abandonnées.

Ce livre ne brillait en rien, sans flammes, sur cette place préfectorale où le fracas doux d'un bassin grand de lumières baignait la promenade de ma solitude, je l'ai pris comme une œuvre qui pourrait dire pour d'autres, pour le mettre dans la girafe, animal doté de bonté en ce qui concerne le don d'ouvrages qu'elle materne comme elle peut dans son ventre ouvert aux coups de vent.

Mais comme l'animal métallique régnait son rayonnement dans un autre coin urbain, j'ai dû marcher, arpenter l'usure d'un pays de rues connues depuis belle lurette.

Et dans le ralenti d'un espace piétonnier, j'ai ouvert le recueil recueilli et mon attention a fait feu de joie et mon cœur m'a dit : « je garde ! » 

Diamant Brut de Beth Dido
Elle dit Beth Ditto avec la collaboration de Michelle Réa et dans une traduction de l'anglais d'Éric Betsch, elle raconte dans un écrit de paroles le flux de sa vie, et c'est tout un style de perceptions qui vient, qui défile comme une pluie de météorites qu'elle roule de mots simples et qui brillent de son regard.

Elle a une vue du monde, une force de sentiments, elle est riche de malheurs et chercheuse de bonheurs, elle parle, elle parle, c'est sa dynamique...

Diamant Brut est le titre affiché et il est juste, il rend compte d'une beauté étonnante d'expressions, elle est vive d'esprit et surtout s'avive de tout !

Et cela avec une fragilité qu'un vécu navrant lui donne.

C'est une porteuse de paroles dont on dirait que le chant n'est qu'un prolongement logique.
Elle a 33 ans actuellement et son autobiographie 2 ans, elle est connue comme chanteuse du groupe GOSSIP. 

Elle est née dans un État du sud des États-Unis dans une famille blanche bien frappée (de pauvreté entre autres). Elle sait faire le distinguo entre trente manières de comportement dans son entourage familial qui est nombreux comme une tribu d'abrutis qui s'aiment toutefois avec de monumentales maladresses.

Il y a un héritage patent d'une violence lointaine. Elle dit des choses sur son vécu, son ressenti et ce qui a pu lui donner l'énergie de sortir d'un monde confiné dont les germes de sa réussite actuelle étaient déjà présents malgré l'aridité de ses conditions de base.

Elle dit ses forces et ses faiblesses qui coexistent en elle comme des facettes et sait faire tourner sa vie avec.

L'identité corporelle, vestimentaire, géographique, sexuelle, religieuse, l'interroge prodigieusement, elle tourbillonne de propositions qu'elle pose et anime, le tout avec une simplicité de bons sens, c'est une militante affirmée dans l'âme et son écriture rapportée est simple, vigoureuse et un je ne sais quoi qui m'échappe et fait charme.

Prodige qui me plaît fortement à la vision de l'émission Taratata où elle était invitée, j'ai retrouvé le torrent de sa réactivité et la lumière de son ton et cela me semble étonnamment naturel...

Qui aurait dit que son éditeur pour la France, Michel Lafon ferait œuvre littéraire ?

Un livre trouvé qui m'éclaire et puis anecdote un peu troublante, récemment j'ai présenté le livre à un cabinet de lecteur et mon voisin de gauche m'a dit « il est dédicacé » et j'ai remarqué alors qu'un bout de la signature que je croyais imprimé sur la couverture était presque effacé....

La puissance de vie de Beth Ditto est là. 

Commentaires

J'adore Beth DItto personnage sympathique et haut en couleur doté d'un talent hors norme et j'adore les analyses de Vincent , je vous recommande chaudement de lire son billet .
Merci pour ton commentaire, si tu le souhaites, les pages des P'tites Notes te sont également ouvertes, Nunzia, pour parler d'un livre ou d'un lieu qui te tiendrait particulièrement à cœur...

Articles les plus consultés du mois

La nuit qui n’a jamais porté le jour de Jorge Marchant Lazcano : une amitié à Valparaiso en 1940

Comment réagit un pauvre homme découvrant soudainement, par le biais du seul ami qu’il n’eut jamais, l’existence du mal absolu ? C’est sur cette idée que repose l’histoire racontée par l’écrivain chilien Jorge Marchant Lazcano dans La nuit qui n’a jamais porté le jour, un court roman paru au Chili en 1982.

Alger la Noire de Maurice Attia, une plongée au cœur de 1962

Dès la lecture du titre, Maurice Attia nous annonce la couleur, Alger la Noire est bien un polar. En 1962, dans une Alger à feu et à sang, les cadavres de deux jeunes gens, Estelle et Mouloud, sont retrouvés sur la plage de Padovani, ils ont été abattus et le crime semble signé par l’OAS. L’inspecteur Paco Martinez et son collègue Choukroun vont tenter de mener l’enquête...

Le silence même n’est plus à toi d'Asli Erdoğan : chroniques de la Turquie actuelle

Quand l’écrivaine turque Asli Erdoğan a été emprisonnée à l’été 2016, de nombreuses personnes se sont mobilisées en France pour réclamer sa libération. À la suite du coup d’État du 15 juillet 2016, Recep Tayyip Erdoğan a en effet décidé que l’opposition politique n’aurait plus voix au chapitre. 148 journalistes se sont ainsi retrouvés en prison et de nombreux intellectuels furent privés d’exercer leur métier. Asli Erdoğan est accusée « d’appartenance à un groupe terroriste » car elle a écrit dans le journal kurde Özgur Gündem. Le recueil Le silence même n’est plus à toi publié par Actes Sud regroupe les chroniques incriminées.



La voix d’une démocrate dans un régime autocratiqueEn sa qualité d’écrivaine et de journaliste, Asli Erdoğan évoque dans ces chroniques la situation politique turque et notamment l’oppression du peuple kurde depuis la fin du cessez-le-feu en 2015. Un des textes les plus marquants est intitulé « Au pied du mur ». Y sont racontés les combats de rue pendant le coup …