Accéder au contenu principal

Jack Kerouac halfback, Fausto Batella

Jack Kerouac Half Back de Fausto BatellaUn curieux objet littéraire…

Jack Kerouac, halfback de Fausto Batella est un curieux et plaisant objet littéraire, où l’on apprend que ce n’est pas la fatalité d’une fracture qui a détourné Jack Kerouac du terrain, mais un ensemble de choix liés à sa famille, au départ de nombreux coéquipiers pour la guerre, à des mésententes et surtout à son envie de vagabonder… Dans la 2e partie, l’auteur raconte dans un style plus journalistique le monde du football américain universitaire de 1935 à 1942, ce qui à titre personnel m’a moins intéressée, mais quand même un peu car le tout est documenté avec des photos de l’époque. 

… dans une collection hybride

Cet essai semble appartenir à une collection hybride rassemblant les qualités des éditions du Sous-sol et de la revue Desports pour offrir au lecteur du journalisme sportif et narratif d’un genre nouveau. En tout cas, une approche audacieuse d'un épisode moins connu de la vie du grand écrivain américain.

Autres billets pouvant vous intéresser :

Commentaires

Articles les plus consultés du mois

Démonstration de reliure Bradel en photos

Allez, cette semaine, je vous emmène en Vendée, on va se mettre un peu au vert, parce que bon, Marseille l’été, c’est un peu é-tou-ffant, non ? Voici donc un petit reportage photo dans l’atelier de Lina, relieuse amateur passionnée par la reliure et la broderie. Elle m’a laissée suivre la réalisation de la reliure Bradel d’un livre : Lélia ou la vie de Georges Sand d’André Maurois édité en 1952 par Hachette, acheté en brocante, il avait effectivement bien besoin d’une petite restauration.












Pour Lina, la reliure a commencé lorsque son amie Colette lui a donné une vieille presse et les outils qui allaient avec, puis elle a pris des cours de reliure et s’est améliorée au fil des années, grâce aux conseils de sa prof, à ses livres et à sa créativité. Elle affirme que son savoir-faire évolue et qu’il lui reste beaucoup de choses à apprendre.







Lina a effectué sous mes yeux un Bradel. Il s’agit d’une technique de reliure particulière caractérisée par l’emboitage du livre dans son fond grâce a…

DIY : mon carnet de notes en reliure japonaise

Aujourd’hui, travaux pratiques pour changer ! Parce qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même et parce que c’est plus beau, moins cher et écolo, j’ai fabriqué mon carnet de p’tites notes. Tout a commencé avec l’atelier de reliure japonaise proposé par L’atelier du tilde au festival CoLibris, puis je suis allée au salon de la micro-édition et du multiple à La Friche et j’y ai vu des carnets reliés à la japonaise réalisés avec tout un tas de papiers récupérés. Enfin, Valentine-spécialiste-de-l’art-du-papier m’a mis entre les mains un livre magnifique sur le sujet. Bref ! Tout ceci a attisé mon envie de do it myself mon carnet de notes.








Une Épidémie, Fabien Clouette

Je voudrais vous parler d’un petit texte qui m’a bien plu : Une épidémie de Fabien Clouette, paru à Publie.net. Le titre annonce la couleur, on est bien dans le genre de la littérature (post-)apocalyptique ou littérature catastrophe, symptomatique et exutoire des inquiétudes contemporaines et des désirs de changements. Ici, c’est une version soft et poétique du genre, en quelque sorte, mais qui parle d’un monde qui s’éteint, et de ce qui suit pour les survivants.